Faune




Invertébrés – Dans la zone du parc et ses alentours on trouve 621 espèces appartenant aux groups de 3 types, 6 classes, 22 rangs et 120 familles. Selon le niveau d’étude, les taxons déterminés englobent des parties différentes de la faune du groupe correspondant en Bulgarie. Jusqu’à maintenant, dans la région sont connues 37 espèces de mollusques entrant dans 11 familles et 3 rangs des sous-classes Prosobranchia (type d’escargots) et Pulmonata (type d’escargots). Dans ce groupe dominent les formes terrestres. On suppose que plus de 50% d’espèces de mollusques possibles y sont trouvées. Le plus grand nombre de représentants ont les familles Clausiliidae et Zonitidae, suivies par les Helicidae et Hygromiidae. Les classes Hirudinea (des sangsues), Crustacea (des crustacés), Arachnida (des arachnides) et Myriapoda (des insectes mille-pattes) ont une présentation modeste – pas plus de 30-40% de la composition des espèces des taxons ci-dessus. La diversité des insectes est manifestée par 9 rangs d’une moyenne où basse richesse des espèces et 3 rangs d’une richesse grande des espèces. Les rangs Blattaria (des cafards ), Mantodea (des mantes), Orthoptera (des insectes orthoptères au sens étroit) et Dermaptera sont réunis dans le groupe Orthopterida (des insectes orthoptères au sens large). Le groupe Neuropterida (insectes neuropterous au sens large) est représenté par le rang Neuroptera (de vrais insectes neuropterous). Le groupe des coléoptères comprend environ 150 espèces, mais le manque des nids localisés (on mentionne souvent la région nord du ravage da la mer Noire) fait difficile à donner une information précise concernant la diversité des espèces dans la région. Dans un milieu aquatique se déroule une phase du cycle de vie de Odonata (des libellules), Trichoptera (des trichoptères), quelques Coleoptera (des coléoptères ) et Diptera (des diptères). On a étudié 133 espèces de diptères, appartenant à 11 familles. Les familles Limoniidae et Tachinidae sont représentées par plusieurs espèces.

L’entomofaune inclut environ 3.3% des diptères bulgares – très peu dans le rang. La faune de diptères n’est pas bien étudiée et on considère que cette population renferme 15% des espèces possibles. Il existe un problème avec la localisation des populations des diptères. Six espèces d’invertébrés ont été trouvées, classifiées comme importantes sur le plan mondial – celles qui entrent dans les listes d’ IUCN. Des taxons importants européens prédominent aux bulgares (14 espèces) et aux balkaniques (12 espèces), endémiques pour la région, les espèces de la Convention de Berne (7), la Directive pour les habitats (6) et CORINE espèces (8). Les taxons d’importance nationale sont représentés par des vestiges préglatsialnites et par des taxons protégés (4 espèces chacun). Le nombre total des taxons importants du point de vue conservation est 44 (6.8%), dont une partie entre dans plusieurs catégories. Leur nombre prouve le rôle important du parc, comme un territoire protégé, habité par une faune de haute valeur pour la conservation de la nature.

Amphibiens et reptiles – Dans les groups examinés des vertébrés, habitant le territoire du parc et ses environs entrent 11 espèces d’amphibiens: 3 espèces avec queue et 8 espèces sans queue; 19 espèces de reptiles: 3 types de tortues, 10 espèces de lézards et 6 espèces de serpents. En termes de pourcentage les groupes d’amphibiens et de reptiles représentent: 60% pour les amphibiens et 53% pour les reptiles de la faune établie de ces groupes en Bulgarie. Onze espèces d’amphibiens sont enregistrées dans l’annexe II, III de la loi pour la diversité biologique, la grenouille d’arbre entre à IUCN, comme une espèce potentiellement menacée. Des reptiles, 19 types, 10 espèces sont dans les annexes de la loi pour la diversité biologique: 2 types de serpents et deux types de tortues terrestres – en CITES. Les trois types de tortues sont inclues dans la liste de IUCN comme des espèces en voie de disparition.

Avifaune – Sur le territoire du parc “Sables d’Or” il y a 122 espèces d’oiseaux, observés pendant les dernières 45-50 années – 31.8 % des oiseaux sont typiques pour le pays (M. Michev, M. Yankov, 1993). Les oiseaux nidifient constituent 33.4 % des types d’oiseaux nidifient en Bulgarie (M Nankinov et collègues, 2004). Protégés par la législation bulgare sont 106 types. Actuellement les oiseaux nidifients sur le territoire du parc sont 86 d’espèces. Soixante douze types sont protégés. Quarante six espèces sont locales, 40 – sont migratoires. La disposition du parc sur la route migratoire de la Mer Noire ouest des oiseaux, fournit la possibilité d’observation de 32 types supplémentaires pendant la migration au printemps et en automne. Trois espèces de rapaces de jour ont disparu de la région. Quarante cinq espèces d’oiseaux nidifients et migratoires dans la zone du parc entrent dans la Directive 79/409 du Conseil de la Communauté économique européenne pour la conservation des oiseaux sauvages.

Petits mammifères – Dans le parc sont établis et enregistrés 27 types de petits mammifères dont 7 espèces d’insectivores et 20 espèces de rongeurs. Les petits mammifères terrestres qu’on rencontre sur ce territoire composent 64% de cette faune en Bulgarie. Des petits mammifères, 7 espèces sont sous la protection de la loi pour la diversité biologique. Dix espèces entrent en IUCN, 12 – dans la liste de la Convention de Berne.

La faune des chauves-souris – Comme un élément permanent de la faune des chauves-souris du parc certainement peuvent être considérés les espèces suivantes : Rhinolophus hipposideros , Pipistrellus pipistrellus, Nyctalus noctula, Miniopterus schreibersii. Cette composition des espèces , également représentée par les espèces de grotte et les espèces préférant les habitats forestiers montre la richesse des abris souterrains , combinée avec une riche et bien préservée végétation forestière . L’espèce migratrice ici est Pipistrellus nathusii . Toutes les espèces de chauves-souris identifiées sont protégées par les lois nationales et les conventions internationales ratifiées par la République de Bulgarie. Toutes les espèces du genre Pipistrellus sont soumis à la protection de la CITES ( Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction )

Les grands mammifères – Identifiées et décrites dans la région du parc « Sable dorés » sont 14 espèces de grands mammifères, dont 11 types de prédateurs et 3 types de mammifères bi-ongulés. La diversité des espèces décrites est de 61% des grands mammifères de la Bulgarie. Quatre espèces entrent dans les annexes II, III de la loi pour la diversité biologique, deux espèces de putois sont dans la catégorie «en danger» d’IUCN et le chat sauvage entre dans la CITES.